“Ceci n’est pas un scrutin européen. Les paradoxes des élections au Parlement européen” par Nathalie Dompnier. [Les Plus de l’UTA]

La série de 4 conférences proposées aux auditeur/trices de l’UTA dans le cadre des “Plus de l’UTA” vient de se terminer ce 02 avril 2019. Beaucoup de succès pour cette manifestation offerte au public de l’UTA puisque toutes les invitations (177 places) ont été réservées en quelques jours après l’annonce de cet événement proposé par Nathalie Dompnier.

Nathalie Dompnier est Professeure des universités en Science politique à l’Université Lyon 2. Ses thèmes de recherche portent notamment sur la sociologie historique du vote (normes, pratiques et dispositifs) et les comportements politiques et participation en Europe.

“Ceci n’est pas un scrutin européen. Les paradoxes des élections au Parlement européen.”

Les élections au Parlement européen se sont déroulées pour la première fois en 1979. Dès cette date, la participation s’avère relativement faible. Au fil des années, il se confirme que les « européennes » mobilisent peu les électeurs et demeurent des « élections nationales de second ordre ».
Comment expliquer ces phénomènes ? Quelles sont les caractéristiques de ces scrutins ? Mais quelles sont aussi les pistes pour une véritable européanisation de ces élections ?
Les quatre conférences du cycle proposent, par un retour historique et un regard comparatif, de mieux comprendre, au-delà des commentaires d’actualité, les enjeux socio-politiques de ces scrutins.

Séance 1 – Petite histoire des élections au Parlement européen.
Séance 2 – 27 scrutins nationaux pour un Parlement européen ?
Séance 3 – Des élections de second ordre ?
Séance 4 – Vers une « européanisation » des élections au Parlement européen ?

Profil scientifique de Nathalie Dompnier, laboratoire Triangle (Unité mixte de recherche -UMR-  5206).

> VOIR AUSSI :  Les Plus de l’UTA (avantages offerts aux inscrit·es à l’UTA).

 

Logos ©UTA-Lyon2

Retourner en haut